logo

english english

L'Anjou de ses origines à nos jours...

Préhistoire
Epoque gallo romaine
Les Mérovingiens
Les Carolingiens
Les Ingelgériens
Les Plantagenets (1)
Les Plantagenets (2)
L'Anjou au 13ème siècle
Les princes apanagés
René d'Anjou
La guerre de 100 ans
L'Anjou au 16éme siècle
L'Anjou au 17éme siècle
La Révolution (1)
La Révolution (2)
L'Anjou au 19éme siècle
Les drames
L'Anjou au 20éme siècle
La seconde guerre mondiale
De 1945 à nos jours

La révolution (2) bonchamps

Les angevins sont plus divisés par le sang versé que par les idéaux. La férocité des combats et l'absurdité des condamnations à la guillotine ou à la fusillade creusent un fossé infranchissable (souvent matérialisé par la Layon) entre ceux qui ont eu un proche tué dans le camp des Bleus (notamment au Pont Barré ou à la Roche de Mûrs) et ceux, encore plus nombreux qui ont eu un proche tué par les Bleus. Pour un siècle et plus, en Anjou, on est Bleu ou l'on est Chouan. En 1800, la paix est signée par le 1er consul Bonaparte. Le concordat est négocié en 1802 par le prélat angevin Bernier, ancien curé de St Laud, qui avait soutenu les Vendéens dans leurs combats.

DelbeeLes principaux chefs, dits vendéens, mais en fait angevins :Stofflet

Jacques CATHELINEAU du Pin en Mauges
BONCHAMP né à Juvardeil, habitait à la Chapelle St Florent
ELBEE né à Dresde, habitait Beaupréau

Jean-baptiste STOFFLET, né à Luneville, garde chasse au château Colbert à Maulévrier.

Pendant les Cent Jours, au retour de Napoléon, un ancien chef vendéen chercha à soulever notre pays et à l'associer aux mouvements royalistes organisés dans l'Ouest. Sous le règne de Louis-Philippe, en 1832, la duchesse de BERRY essaie de dresser l'ancienne Vendée. Le pays resta indifférent à cette levée qui se termina par le drame de Jallais où périt le fils de Cathelineau.

Groupe Folklorique et d'expression des traditions populaires de l'Anjou
Cours danse, arts, sports et loisirs - Annuaire annuaire gratuit